• Camille Di Fiore

Les règles // Zéro déchet

Mis à jour : 13 déc. 2019





Aujourd'hui, j'aimerais vous faire découvrir les nouvelles possibilités de protections hygiéniques écologiques, économiques et non nocives pour notre santé.

Terminés les tampons et serviettes "hygiéniques" jetables !





Pourquoi ?



La composition


Les récents scandales au sujet de la composition plus que douteuse des tampons et serviettes "hygiéniques" ont enfin alerté les femmes sur leur nocivité. Les matières et substances toxiques qu'ils contiennent sont en contact plus de 5 jours par mois avec les muqueuses du vagin, parois particulièrement fragiles.


Etant donné qu'aucune loi n'a été jugée utile pour encadrer la composition des protections périodiques et qu'il n'y a aucune obligation qu'elle soit indiquée sur l'emballage, de récentes études ont soulevé le mystère, voici ce que les industriels se sont octroyés le droit d'y mettre :


- Chlore (utilisé comme agent blanchissant).

- Pétrochimie (industrie des dérivés du pétrole).

- Fibres synthétiques.

- Furane (substance reconnue comme toxique pour le foie).

- Substances cancérigènes comme les hydrocarbures aromatiques polycycliques.

- Perturbateurs endocriniens.

- 20 à 30 substances chimiques.

- Pesticides contenus dans le coton.

- Parfum (très irritant pour les muqueuses).

- La dioxine : le meilleur pour la fin ... Classée dans les 10 substances chimiques les plus dangereuses du monde par l'OMS, elle est utilisée pour blanchir les tampons. Elle est ensuite absorbée par la muqueuse, se loge dans les corps gras et peut être la cause de cancers, de perturbations du système hormonal et d'endométriose.


La présence de matières synthétiques dans les tampons augmente fortement les risques de prolifération de la bactérie "staphylocoque doré".Celle-ci provoque le syndrome du choc toxique, une maladie infectieuse aiguë. Afin de réduire les risques ne portez pas de tampons plus de 4h d'affilé et préférez les protections laissant le sang s'écouler du vagin.


Les tapons étant conçus pour absorber, ils finissent par dessécher la paroi vaginale et détruisent le biofilm protecteur de la muqueuse. Le biofilm contient les bactéries bénéfiques et protectrices du vagin, sans elles le vagin subit des micro-traumatismes et irritations propices au développement d'infections.


Une fois informées, n'arrêterions nous pas de notre argent à des marques qui ne se soucient en aucun cas notre santé.




Les déchets


Chaque femme s'apprête à jeter 15 000 serviettes et tampons dans sa vie. Inutile de dire que cela a un impact très néfaste sur notre planète. Ok, mère nature nous saoule à cette période du mois mais c'est malheureusement ainsi, pas la peine de lui balancer des tonnes de déchets au visage ;-) La production de ces protections est très énergivore et gourmande en eau (coton) et ne fait que créer de nouveaux déchets non biodégradables et non recyclables ! A l'échelle mondiale c'est 45 milliards de serviettes jetées par an, ce qui équivaut à 1450 chaque seconde ... ce n'est pas une solution.




Le budget


On sera d'accord pour dire que les serviettes et tampons vendus par nos chères marques industrielles ne sont rien d'autre que de la merde (oupsi) ! Mais ce n'est pas fini, le pire dans l'histoire c'est que l'on paye pour tout cela et le budget est conséquent, minimun 2 000€ de protections hygiéniques jetables dans une vie de femme.

Ne plus financer ces "grandes" marques devient un engagement féministe et politique. Investissons notre argent dans des marques éthiques qui recherchent une réelle solution durable et respectueuse de notre santé.






Les solutions



J'ai testé les principales alternatives de protections menstruelles écologique, responsable et non nocives pour notre santé. Voici mon avis sur chacune des possibilités :




La cup


La coupe menstruelle a pour moi remplacé pratiquement du jour au lendemain les tampons. C'est vraiment une solution économique, écologique et plus respectueuse de notre santé. Bien sûr il faut se créer quelques nouvelles habitudes mais on s'y fait vite ! J'utilise personnellement la cup de Dans Ma Culotte et j'en suis très contente.


Les prix varient de 15€ à 25€ pour une durée de vie de minimum 10 ans ! Un belle économie d'argents et de déchets ! Elle est conçue en silicone chirurgical donc totalement inoffensive pour notre santé. Le risque du choc toxique reste possible avec la cup car le sang est retenu à l'intérieur du vagin et peut permettre au staphylocoque doré de s'y loger. Cependant il est très nettement diminué par rapport au tampon qui lui l'augment fortement de par sa composition.


En ce qui concerne le mode d'utilisation, il suffit de plier la cup sur elle même, de l'insérer dans le vagin et de s'assurer qu'elle y est bien déployée en glissant son doigt tout autour. Je vous l'accorde, c'est une petite technique à prendre mais après quelques utilisations, vous deviendrez des expertes ;-) Je vous conseille d'utiliser de l'huile de coco comme lubrifiant pour l'insertion, c'est plus agréable et en plus l'huile de coco est antibactérienne et antifongique, tout en respectant l'équilibre de la flore vaginale. Si vous préféré une huile liquide l'huile calendula est très bien aussi, avec quelques goutes essentielles de tea tree ou de lavande par exemple.


Il est préférable de vider sa cup toutes les 4 heures comme pour toute protection intra-utérine. Il suffit pour cela de pincer la cup et de l'extraire du vagin pour la vider, la rincer et la réinsérer si besoin. En fin et début de cycle, il est conseillé de plonger sa cup quelques minutes dans de l'eau bouillante afin de la stériliser.


Lors des jours de flux important, il m'arrive d'avoir de légères fuites avec la cup, dans ce cas l'idéal est de la combiner avec une culotte de règles ou une serviette lavable. Justement je vous en dis plus ci-dessous :-)






Culottes menstruelles


Mon alternative coup de cœur ! Les culottes menstruelles, ont réellement changé ma vie pendant mes règles. C’est vraiment le feu d’enfiler une culotte de règles super confortable le matin et ne plus y penser jusqu’au soir. Le jour où mon flux est le plus important, je combine une culotte avec la cup et je l’utilise seule le reste de mon cycle. A la fin de son utilisation, on la rince à l'eau très froide (attention, l'eau chaude cuit le sang et le fixe), on peut la laisser sécher si son cycle n'est pas terminé ou la passer en machine.


Elles sont composées d'un mélange de tissu, bambou, polyester et lycra, certifié Oeko-Tex, c'est à dire garanti sans produit chimique nocif pour la santé. Leur durée de vie est la même que les culottes classiques, l'efficacité restera la même mais l'usure du tissu commencera à se faire sentir au bout de 5 à 7 ans.


Malheureusement pour le moment, c’est la solution qui reste la plus onéreuse. Il faut compter 30 à 40€ par culotte selon leur taux d'absorption. Pour pourvoir faire un roulement durant votre cycle, je vous conseille d'en avoir trois, afin d'avoir le temps de les laver et laisser sécher.


J’utilise la marque Fempo, qui propose en ce moment une boxe pour Noël, parfaite à offrir ou à mettre sur votre liste. J’ai un code promo de -10% avec "CAMILLEDIFIORE". Le modèle que je préfère est la Power+ car c'est la plus absorbante. Je vous conseille de prendre une taille au dessus de votre taille habituelle car elles taillent petit.






Serviettes lavables


Les serviettes lavables sont l'alternative qui change le moins nos habitudes. Elles s'utilisent pratiquement de la même manière que les serviettes jetables. On la place sur la culotte à l'aide de pressions, une fois utilisée on peut la replier sur elle-même et la ranger sans problème dans une pochette car le tissu extérieur est imperméable. A la fin de notre journée, on la rince à l'eau très froide et la passe à la machine.

Les serviettes coûtent entre 10€ et 20€, selon les marques et les tailles. En ce qui concerne la composition, c’est un mélange de coton bio, polyester, polyamide et de tissu synthétique. Les deux marques que je vous conseille ci-dessous sont certifiées Oeko-Tex, c'est à dire garanties sans produit chimique nocif pour la santé.

Il existe un large choix de motifs, cependant je vous recommande de les choisir en noir car le sang peut laisser quelques taches même après être sorties de la machine et 100% propres. Les motifs peuvent vite ne plus être très flatteurs.

Personnellement, je les utilise seules ou en complément de la cup. Le confort est assez semblable aux serviettes jetables peut-être même un peu plus agréable à porter. Les culottes de règle restent tout de même bien plus confortables et pratiques.


Un changement moindre dans nos habitudes pour un gros gain sur notre impact écologique.






Tampons lavables


Mon avis arrive très bientôt, le temps que je les testes ;-)







J'espère que mon article vous permettra de vous familiariser avec les nouvelles possibilités de protections menstruelles, n'hésitez pas si vous avez des questions !



Gros bisous !







Mon compte Instagram @camilledifiore

  • White Instagram Icon
  • White Facebook Icon
  • White YouTube Icon

© 2023 by Fashion Diva. Proudly created with Wix.com

  • Noir Icône Instagram
  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône YouTube
  • Logo Mapstr